Labé : ‘’la pauvreté a augmenté de 5 points’’ (gouverneur)

La pauvreté dans la région administrative de Labé a augmenté en trois mois de 65 % à 70 %.  L’information a été donnée le jeudi dernier, par le premier magistrat de la région lors d’une rencontre avec les travailleurs et les retraités de sa juridiction.

A en croire à Elhadj Madifing Diané, cette situation s’explique par le fait que les populations se sont installées dans des querelles politiques inutiles.

 <<Le taux de pauvreté de cette région est aujourd’hui depuis 3 mois à 70 %. A mon arrivé, il y a un peu plus de 2 ans, ce taux de pauvreté était  65 %. On s’attendait à une amélioration dans la lutte contre la pauvreté, mais il se trouve que cette pauvreté a augmenté de 5 points. Cela s’explique par le fait que cette région s’est particulièrement installée dans les querelles politiques et une querelle  qui se sont exprimés les plus grandes violences. Les atouts des activités génératrices de revenu aux travailleurs ont été gelés. Et en finalité, nous, nous sommes vu même obliger de fermer les frontières entre la Guinée le Sénégal, de la Guinée Bissau et même du Mali. Cette réalité a augmenté la souffrance de cette population. Vous devriez comprendre et acceptez que les querelles politiques sont inutiles et dangereuses. Inutile de saccager vos biens, de casser vos ressources, de vous piétinez pour de questions politiques. Une opposition politique doit participer à la lutte contre la pauvreté au coté du parti au pouvoir », affirme-t-il.

Poursuivant, le gouverneur de la région administrative de Labé a tenu à rappeler que le pouvoir, c’est Dieu qui le donne à celui qu’il veut, avant d’exhorter les citoyens de Labé de ne pas refuser l’actuel président.

« Vous êtes la seule région, de la période coloniale,  jusqu’à cet instant précis qui n’a vue sur ces axes routiers et interurbain, un seul Km de goudron. Quitter Labé pour aller à Tougué 80 km, j’ai fait 9 heures il y a deux semaines. Je suis allé jusqu’à Fello-Koundouwa et j’ai fait 12 heures pour y arrivé. Refuser les querelles politiques, elles sont dangereuses pour cette communauté. J’ai vu dans cette région des populations qui m’ont demandé un seul forage, d’autre du sel. Dieu merci, nous ne sommes pas responsables nous sommes vos serviteurs. Le pouvoir est dans les mains de Dieu, il donne le pouvoir à qui il veut, il le retire quand il voudra. Mais à celui qu’il donne le pouvoir>> source mediaguinee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :